Le mal du pays chez les étudiants est relativement courant. Lorsqu'un élève se lance tout seul, il peut se sentir enthousiaste à l'idée de commencer sa vie en tant qu'adulte. Cependant, il est également normal de ressentir une gamme d'autres émotions, y compris l'anxiété à propos de ce que l'avenir réserve ou le fait de manquer à leurs familles.

Lorsque les sentiments négatifs sont forts, les élèves peuvent rêver de leur ancienne vie à la maison. Pour les étudiants, cela peut être incroyablement pénible, ce qui peut entraîner de l'anxiété, de la dépression ou d'autres états émotionnels. Pour les parents, savoir que votre élève a le mal du pays peut être navrant, surtout si vous ne savez pas comment aider.

Voici un aperçu de ce qu'est le mal du pays à l'université, les signes du mal du pays chez les étudiants et des conseils pour les étudiants et les parents qui peuvent aider à surmonter le mal du pays.

Qu'est-ce que le mal du pays au collège?

Le mal du pays est un terme utilisé pour décrire la détresse émotionnelle et mentale qui peut survenir lorsque quelqu'un est séparé de son domicile. En ce sens, «maison» ne signifie pas nécessairement un bâtiment physique. Au lieu de cela, il peut englober une gamme de choses qui rendent une zone confortable, comme des personnes spécifiques, un niveau de vie, une routine ou un sentiment de familiarité.

Chez les étudiants, le mal du pays peut survenir lorsqu'ils choisissent de partir au collège. Non seulement l'environnement physique est nouveau, la culture aussi. Cela peut être un choc, car le mode de vie dans leur nouvelle maison n'est pas familier et peut être radicalement différent de leur culture familiale. De plus, à moins qu'ils ne se rendent dans leur nouvelle école avec des amis, leurs systèmes de soutien peuvent ne pas être locaux, ce qui les fait se sentir seuls.

En fin de compte, le mal du pays au collège se produit parce que se rendre à l'école est une transition importante dans la vie, et ce n'est pas toujours facile à naviguer.

La plupart des étudiants ont des émotions mitigées lorsqu'ils se rendent à l'école et le mal du pays chez les étudiants est courant. Voici un guide pour aider les étudiants qui ont le mal du pays.

Signes de mal du pays

Quand un étudiant a le mal du pays au collège, cela se voit généralement. Alors que certains élèves peuvent se manifester tout de suite et dire qu'ils ressentent ces sentiments, d'autres peuvent ne pas être aussi ouverts. En comprenant quels sont les symptômes du mal du pays, vous pouvez augmenter vos chances de le détecter.

Les signes de mal du pays peuvent varier d'un élève à l'autre. Cependant, certaines indications sont plus courantes, notamment:

  • Anxiété
  • La dépression
  • Sentant qu'ils ne s'intègrent pas
  • Diminution de la motivation
  • Solitude
  • Tristesse
  • Irritabilité
  • Envie d'une connexion avec quelqu'un
  • Un sentiment de chagrin ou de perte

Essentiellement, être un étudiant du mal du pays est pénible et cela peut avoir un impact négatif sur leur vie. Par exemple, ils peuvent sauter des cours parce qu'ils se sentent trop tristes ou déprimés pour y assister ou peuvent avoir du mal à rester concentrés, ce qui fait chuter leurs notes. Éviter les activités sociales ou s'isoler sont également des signes potentiels de mal du pays.

comment faire face au mal du pays au collège

Il est important de comprendre que les signes de mal du pays à l'université ci-dessus peuvent également être des symptômes d'autres problèmes de santé, y compris certains qui peuvent être graves. Il n'est pas facile de faire la différence entre le mal du pays et d'autres conditions, en particulier la dépression, donc vous ne voulez pas présumer que le mal du pays est la cause première. Si vous ou votre élève êtes aux prises avec l'une des émotions ci-dessus, il est sage de demander conseil à un professionnel de la santé. Ils peuvent aider à identifier la cause sous-jacente et créer un plan de traitement pour résoudre le problème de santé.

Comment faire face au mal du pays au Collège

Faire face au mal du pays ne semble pas être une tâche facile, surtout si cela laisse un élève triste et démotivé. Cependant, cela ne signifie pas qu'il ne peut pas être surmonté.

Par-dessus tout, sachez que les sentiments ressentis par un étudiant du secondaire sont normaux. Beaucoup d’étudiants les éprouvent à mesure qu’ils s’adaptent, donc les étudiants ne sont pas seuls dans cette lutte.

Dans de nombreux cas, trouver un moyen de guérir le mal du pays consiste principalement à prendre des mesures qui permettent au campus de se sentir comme chez lui. En règle générale, cela implique d'augmenter le niveau de confort d'un élève avec la zone et de construire un système de soutien approprié.

Si vous essayez de savoir quoi faire en cas de mal du pays afin de vous sentir mieux, voici quelques conseils.

Personnalisez votre espace

Lorsqu'un espace vous ressemble, il est presque toujours plus confortable. Lorsque vous décorez votre dortoir, assurez-vous d'apporter des articles familiers. Ceux-ci peuvent inclure des décorations, des images, de la literie, des bibelots ou tout autre élément qui vous rend heureux et vous aide à personnaliser votre espace.

que faire en cas de mal du pays

Impliquez-vous sur le campus

En vous impliquant sur le campus, vous créez des opportunités pour vous familiariser avec votre environnement et vous faire de nouveaux amis. Étant donné que connaître votre région peut vous rendre plus à l'aise, il est sage d'explorer pleinement votre campus. De plus, en participant à des activités, vous pouvez vous familiariser avec la culture, et cela fait également une différence.

Il est également essentiel de connaître d'autres étudiants. En cultivant un cercle social, vous créez un système de soutien local. Si vous recherchez des clubs, des groupes d'étude ou d'autres rassemblements axés sur vos domaines d'intérêt, vous pouvez trouver des personnes partageant les mêmes idées qui aiment ce que vous faites. Avec un peu de temps, vous pouvez établir des relations qui peuvent se transformer en amitiés, ce qui donne à votre campus une sensation plus comme à la maison.

Restez en contact avec vos proches

Rester en contact avec ses amis et sa famille est important. Planifiez des appels téléphoniques réguliers, connectez-vous sur les réseaux sociaux ou trouvez autrement des moyens de suivre la vie de chacun et de lui parler de la vôtre. De cette façon, vous pouvez maintenir ce système de support.

Assurez-vous simplement de ne pas passer trop de temps à rendre visite à vos proches. Si vous quittez le campus à chaque occasion, vous aurez peut-être plus de mal à faire de l'école votre nouvelle maison, ce qui aggravera votre mal du pays au lieu de l'améliorer.

comment surmonter le mal du pays au collège

Parlez de vos sentiments

Beaucoup d'étudiants éprouvent probablement les mêmes sentiments de mal du pays que vous ressentez. En en parlant, vous pouvez traiter plus facilement vos émotions. De plus, vous apprendrez assez rapidement que vous n'êtes pas seul et que vous pourriez être en mesure de créer des liens plus forts qui mènent à des amitiés.

Discuter de vos sentiments vous garantit également de ne pas les ignorer. Mettre en bouteille ce que vous vivez aggrave généralement la situation, pas la mieux, alors trouvez un moyen de les exprimer.

Si vous avez de la difficulté à comprendre comment faire face au mal du pays en tant qu’étudiant, il est préférable d’obtenir l’aide d’un professionnel de la santé. Les services de santé mentale peuvent être incroyablement bénéfiques. De plus, si le mal du pays est un symptôme mais pas la cause profonde du problème, un professionnel de la santé peut aider à identifier l'état de base et à élaborer un plan de traitement approprié.

Comment aider quelqu'un qui a le mal du pays

En tant que parent ou membre de la famille, il peut sembler simple d'aider un étudiant mal du pays. Vous pourriez être tenté de les faire rentrer à la maison, car cela ressemble à une solution logique. Dans d'autres cas, vous pourriez penser que des visites fréquentes sont une excellente option. Cependant, dans les deux scénarios, ce n'est pas toujours la meilleure approche.

Si votre élève rentre trop souvent à la maison ou que vous lui rendez trop de visites, il est moins probable qu'il développe un système de soutien à l'école. Cela peut aggraver la situation, pas l'améliorer. De même, s'ils vous visitent régulièrement, ils pourraient ne pas considérer leur collège comme leur nouveau domicile, ce qui peut également rendre leur transition plus difficile.

Au lieu de cela, vous voulez vous concentrer sur le soutien, la rassuration et l'encouragement sans être trop présent. C'est un équilibre délicat, mais il pourrait donner les meilleurs résultats.

Offrez le soutien aux étudiants Homesick

Si vous essayez de comprendre quoi dire à quelqu'un qui a le mal du pays, concentrez-vous sur le soutien. Écoutez d'abord et avant tout les préoccupations de votre élève. De cette façon, vous pouvez identifier les domaines dans lesquels votre élève éprouve des difficultés, ce qui vous permet de concentrer votre réponse dans les bons domaines.

Ensuite, vous pouvez faire des recommandations qui les aideront à transformer leur université en maison. Vous voudrez peut-être leur suggérer de participer à des activités sociales pour les aider à bâtir un cercle social solide ou à s'inscrire à des activités qui leur plaisent. Vous pouvez les aider à évaluer les clubs sur le campus ou les encourager à rejoindre des groupes d'étude. Il est également sage de leur conseiller de garder un œil sur les tableaux d'affichage pour en savoir plus sur les événements.

que dire à quelqu'un qui a le mal du pays

Encourager l'exploration

Pour de nombreux étudiants de première année, l'école elle-même n'est pas le seul nouvel environnement auquel ils sont confrontés; ils sont aussi dans une nouvelle ville. Vivre dans une nouvelle ville peut être intimidant. De plus, s’ils éprouvent du stress dans d’autres domaines de leur vie (comme des cours difficiles), leurs sentiments négatifs peuvent amplifier le sentiment qu’ils n’appartiennent pas.

Si votre élève éprouve des difficultés, l'encourager à explorer sa nouvelle ville peut être une bonne idée. Cela peut comprendre apprendre à connaître leur campus, trouver les meilleurs restaurants pour le déjeuner ou apprendre où se trouve le meilleur parc afin qu'ils puissent profiter pleinement d'une journée ensoleillée.

À mesure qu'ils se familiarisent avec leur nouvel environnement, il est plus facile pour l'élève de s'approprier sa nouvelle maison. Cela peut potentiellement faciliter le traitement du mal du pays.

Soyez rassurant

Pendant que vous parlez à votre élève, faites un effort pour être rassurant. Faites savoir à votre élève que le mal du pays est courant et, dans une certaine mesure, normal à l'occasion. Rappelez-leur que les autres autour d'eux ont probablement ces sentiments aussi, et qu'ils ne sont pas seuls.

Vous pouvez également dire à votre élève que ces émotions ont tendance à diminuer avec le temps. À mesure qu'ils apprendront à connaître leur nouvelle maison, s'activeront sur le campus et construiront un cercle social, ils commenceront probablement à se sentir mieux. Encouragez-les à se concentrer sur les aspects positifs de leur expérience collégiale et à cultiver les relations dont ils ont besoin pour bénéficier d'un soutien local adéquat.

Recommander d'obtenir de l'aide

Si les symptômes du mal du pays de votre élève interfèrent considérablement avec leur vie quotidienne, il est sage de leur recommander de se faire aider par un professionnel de la santé. Cela est particulièrement vrai car les signes de mal du pays peuvent également être des symptômes de problèmes de santé graves, y compris une dépression majeure.

La plupart des campus offrent des services aux étudiants, dont certains pour la santé mentale. Ignorer la dépression ou d'autres problèmes de santé mentale peut avoir des conséquences graves, il est donc toujours préférable de recommander à votre élève de demander de l'aide s'il a du mal à trouver un moyen de se débarrasser du mal du pays ou d'autres émotions négatives.